Work in progress

2019-2020
Paris

Tentative du paysage

« Le paysage a des idées et fait penser » Balzac « la condition humain» Gallimard

Le corps regarde le paysage, marche, le découvre autour de lui, voit l’horizon, sent l’espace. Je suis rentrée dans le paysage en photographiant des pierres dans leur milieu naturel. Il ne s’agit pas pour moi d’arpenter le paysage, le découvrir et le reproduire, mais plutôt d’agir à sa transformation. Je regarde l’image choisie, la retravaille, l’efface et la manipule. Le paysage est gommé de sa réalité par le geste du dessin à la mine de plomb. La matière donne des reflets métalliques comme du miroir.  Il n’y a pas de reconnaissance du lieu. La composition est retravaillée réduite au minimum le détail disparaît. Un paysage qui enveloppe sans perspective l’ombre et la lumière. Une idée d’un paysage intérieur comme expérience poétique.